Page d'accueil française » Les études » Niveaux master (bac+5) et doctorat (bac+8) » Préparation d’une thèse de doctorat

Conformément à la loi 3685/2008 (article 9) et à la décision de l’Assemblée générale de composition spéciale (A.G.C.S.) du Département de Langue et Littérature françaises, les candidats au Diplôme de doctorat doivent :

  1. être titulaires d’un Master de notre Département ou de tout autre département universitaire équivalent en Grèce ou à l’étranger ;
  2. rédiger une thèse originale, conformément aux décisions y afférentes de l’A.G.C.S. du Département et à la procédure de l’article 9 de la loi 3685/2008, qui prévoit les points suivants :

1. a. L’intéressé dépose la fiche de candidature au D.D. au secrétariat du département où il désire préparer sa thèse, tout en exposant les grandes lignes de son projet de recherche.

L’A.G.C.S. du département vérifie si le profil du candidat remplit les conditions requises pour l’inscription en thèse, telles que les stipule le Règlement du C.S.

b. Les inscriptions en thèse sont ouvertes en principe aux détenteurs de D.S.S.

Le Règlement du C.S. autorise, à titre exceptionnel et sur avis motivé de l’A.G.C.S., l’inscription en thèse de candidats ne justifiant pas de D.S.S. Les diplômés des T.E.I. [i.e. I.U.T.] ou d’autres structures équivalentes peuvent se porter candidats au doctorat à la condition d’être titulaires d’un D.S.S.

2. Tout doctorant se voit assigner, par l’A.G.C.S., un jury consultatif de trois membres ayant pour tâche de diriger et de superviser les travaux de recherche. Le jury consultatif se compose du directeur de thèse – qui est membre du Personnel enseignant chercheur du département correspondant, et appartient au grade de Professeur (toutes classes confondues) – et de deux autres membres qui peuvent soit faire partie du corps des enseignants-chercheurs du même ou d’un autre département universitaire, grec ou étranger, soit être Professeurs des universités retraités ou membres du Personnel enseignant des T.E.I. et assimilés ou chercheurs de classe A, B et C, titulaires de doctorat, exerçant dans un centre de recherches reconnu, grec ou étranger. Les membres de ce jury doivent avoir une spécialité qui relève plus ou moins directement du domaine dans lequel le candidat effectue ses recherches.

Un membre du Personnel enseignant chercheur peut diriger tout au plus cinq thèses.

3. a. Jury consultatif et doctorant déterminent de concert le sujet de la thèse.

b. La durée de préparation au D.D. est d’au moins trois années civiles complètes à compter de la date de constitution du jury consultatif. Sur décision de l’A.G.C.S., il peut être exigé des candidats au doctorat qu’ils obtiennent un ensemble précis de modules ou qu’ils participent à d’autres activités y afférentes, à titre complémentaire.

c. Pour les candidats non titulaires de D.S.S., inscrits en thèse à titre exceptionnel selon ce que stipule le paragraphe 1. b. ci-dessus, la durée minimale de préparation au D.D. est de quatre années civiles complètes à compter de la date de constitution du jury consultatif. En ce cas, le candidat est tenu d’obtenir un ensemble précis de modules – déterminé par l’A.G.C.S. – dans le cadre du C.S. La durée des cours ne saurait dépasser la durée minimale de préparation au D.D.

d. Le doctorant se doit, si besoin est, de remplir un service d’enseignement dans le département où il prépare sa thèse, conformément au Règlement du C.S.

e. Sur décision de l’A.G.C.S. ainsi que des ministres de l’Éducation nationale et des Finances, le doctorant peut se voir assigner une fonction de lecteur auprès d’un membre du Personnel enseignant chercheur contre une rétribution horaire inscrite au budget de l’établissement.

f. À la fin de chaque année à compter de sa constitution, le jury consultatif établit, avec la collaboration du doctorant, un rapport sur la progression des travaux, qu’il remet à l’A.G.C.S.

4. a. La thèse accomplie, il est constitué par l’A.G.C.S., en vue de l’évaluation finale, un jury de soutenance composé de sept membres du Personnel enseignant chercheur, dont les trois membres du jury consultatif. Au moins quatre des sept membres doivent faire partie du corps des enseignants-chercheurs, et deux doivent être rattachés au département où la thèse a été préparée. Le reste des membres de ce jury peuvent soit faire partie du corps des enseignants-chercheurs de toute université grecque ou étrangère, soit être Professeurs des universités retraités ou membres du Personnel enseignant des T.E.I. et assimilés ou chercheurs de classe A, B et C, titulaires de doctorat, exerçant dans un centre de recherches reconnu, grec ou étranger. Les membres du jury de soutenance doivent tous avoir une spécialité qui relève plus ou moins directement du domaine dans lequel le candidat a effectué ses recherches.

b. Le doctorant soutient publiquement sa thèse, devant le jury appelé par la suite à juger de l’originalité de ses travaux et notamment de leur contribution aux progrès de la science concernée. Pour l’admission de la thèse de doctorat, il faut l’accord d’au moins cinq membres du jury de soutenance. Le candidat est officiellement nommé docteur par l’A.G.C.S. Les formalités relatives à la nomination sont définies au Règlement du C.S.

Tout au long de ses études dans le cycle doctoral, l’étudiant doit impérativement rester en contact avec son jury consultatif et, plus particulièrement, avec son directeur de thèse, membre du Personnel enseignant chercheur dont la spécialité sera proche du sujet de la thèse. Une fois la thèse de doctorat achevée et le jury de soutenance constitué, le directeur de thèse établit un rapport argumenté pour présenter l’originalité des travaux du candidat et leur contribution aux progrès de la science dans le domaine concerné.

Au cours de la soutenance, on juge de l’originalité de la thèse, de son apport à la science et de sa contribution à la recherche systématique sur un sujet donné présentant une unité scientifique. À cet effet, on exige qu’il soit fait mention dans la thèse des sources et de la bibliographie utilisées par l’auteur de manière à pouvoir s’assurer de l’authenticité de ce qui y est développé, estimer l’apport scientifique personnel de l’auteur en quantité et en qualité, enfin, former un jugement sur l’originalité réelle et l’apport de la thèse à la science. Un avis motivé est requis en cas d’élimination.